Newsletter Facebook

 

 
 

LES ANNÉES 10 D'ANNE BONY

 

Si l’on veut rendre aux Années 10 leur identité culturelle, leur découpage doit suivre les reliefs de l’histoire. Ceux-ci témoignent, dès 1905, de la fin d’une ère esthétique – l’Art Nouveau s’éteint tandis que la « Cage aux Fauve » enflamme les esprits -, scientifique – Albert Einstein publie ses premiers travaux sur la relativité -, idéologique – les marins du cuirassé Potemkine se chargent de le prouver et, dès 1906, en France, l’Eglise est séparée de l’Etat. 1918 assiste à la naissance d’une nouvelle décennie, celle de l’après-guerre.

Ces Années 10, comme le seront plus tard les Années 40, sont donc le lieu d’élection des ruptures, des emportements, des circulations. L’Europe existe plus que jamais comme une véritable entité culturelle, les échanges sont nombreux et fructueux : Robert Delaunay participe au Blaue Reiter, La Pisanelle de d’Annunzio, mise en scène par Meyerhold est présentée à Paris, Le Manifeste Futuriste paraît dans Le Figaro, L’Annonce faite à Marie de Paul Claudel est édité à Prague, Loos construit à Montreux, Le Sacre du Printemps scandalise à Paris, Duchamp et Picabia sont révélés à l’Amory Show… Mais les conséquences tragiques des mésententes politiques, sociales et économiques s’annoncent bientôt, un profond malaise envahit tous ceux qui gardent une réelle conscience de leur époque et de ses aberrations. Ce conflit marque la fin brutale d’innombrables vies humaines et l’anéantissement d’une civilisation. Le monde devait changer, pour y parvenir, son choix se porta une fois encore sur la pire des violences, la guerre. Les créateurs y survécurent et leurs innovations, nées peut-être du profond questionnement précédant le drame, devinrent les points de départ des créations de notre siècle : en 1910, Kandinsky peint une aquarelle totalement abstraite, peu de temps après, Malevitch inaugure le Suprématisme, Rodtchenko le Constructivisme, tandis que Braque et Picasso explorent le Cubisme ; Copeau, Dullin et Jouvet décident des destinées du Vieux Colombier ; Blériot traverse la Manche, Mary Pickford et Pearl White crèvent l’écran, Méliès anime ses fantasmagories, Griffith compose ses premières mises en scène cinématographiques ; Proust et Joyce révolutionnent l’écriture, Diaghilev et Nijinski le ballet, Frank Lloyd Wright, Hoffmann, Perret et Wagner l’architecture ; Schoenberg, Stravinski et Debussy, la musique ; Appia et Craig la scénographie, Fortuny l’éclairage scénique ; Poiret puis Chanel la mode ; Stieglitz la photographie…











Les Editions du Regard, 1 rue du Delta 75009 Paris | Contact : info@editions-du-regard.com | Tél : 01 53 21 86 80